La cuisson du Raku dans une poubelle…

Cuisson de Raku dans une poubelle… Ikea…

La toute première étape consiste à faire cuire les pièces d’argile dans un four normal, au gaz ou à l’électricité. Après refroidissement, elles vont être émaillées à la louche ou par trempage ou encore au pinceau. C’est alors qu’elles vont subir la cuisson de Raku proprement dite.

Guidés par le génial artiste, céramiste, inventeur de Zurich, Stefan Jacob, Philippe et moi avons construit un four à Raku à partir d’une poubelle Ikea. Alimenté au bois, ce four à flamme ouverte atteint 1000° en une demi-heure.

Voici à quoi cela ressemble:

IMG_4931

Le four est posé sur des parpaings pour assurer un tirage idéal, une bonne stabilité et la protection du support. A part le four lui-même, nous avons utilisé:

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
  • un plot pour fendre le bois
  • du bois d’allumage (déchets de planchettes)une hache
  • une seille remplie d’eau
  • des éponges abrasives ou de la laine de fer
  • des briquettes
  • des gants de bûcheron
  • 4 plots en Ittong (genre siporex)
  • de la sciure
  • un bac en métal pour la sciure
  • une ramassoire en métal
  • des allume-feux

IMG_4953 IMG_4970

IMG_4701

IMG_4946

Certains participants se donnent une peine de chien pour accélérer l’allumage du bois, ce qui est inutile, mais fait agréablement passer le temps.

IMG_4706

Les céramiques précuites sont déposées dans le four en prenant soin de toujours laisser des espaces pour la circulation du tirage et aussi pour pouvoir bien les saisir avec la pince à la fin de la cuisson. Leur taille ne dépassera pas un diamètre de 22cm et une hauteur de 23cm environ. Le vernis appliqué au pinceau ne doit pas enduire le dessous de l’objet qui pourrait coller au fond du four. Une fois le couvercle du four fermé, procéder à l’allumage à l’aide d’un allume-feu et de 4 à 5 petits bois. Il ne faut pas monter la température trop rapidement, pour laisser le temps à l’eau contenue dans le vernis de s’évaporer. Trop de vapeur pourrait faire sauter les objets. Après 5 minutes, augmenter le feu (l’eau s’étant évaporée).

IMG_4717

A l’aide de gants on peut ouvrir le couvercle en cours de cuisson pour vérifier l’avancement de la cuisson. La suie colore la céramique en gris puis en noir. Les objets redeviendront clairs au-delà de 600 degrés, quand la suie aura brûlé.

IMG_4711 IMG_4714

Le vernis fond et un premier effet brillant apparaît, puis les gaz provoquent des bulles. C’est pourquoi il faut maintenir le feu à haute température sans discontinuer, afin que les bulles se retirent. Le foyer doit être constamment plein de bois.

Quand la flamme sort par la cheminée, la température du four est à 800 degrés. On arrête d’alimenter le four jusqu’à ce que les flammes se retirent. On aliment à nouveau le foyer avec du bois. Les plus hautes températures sont atteintes quand les flammes se retirent. Pendant cette phase, le rapport oxygène-gaz est optimal et le feu très chaud. Après environ une demi-heure les vernis sont devenus brillants.

IMG_4905

A présent, on sort les pièces de céramique avec la pince à Raku et on le place dans le bac de sciure qui s’enflamme immédiatement.

IMG_4949

En laissant les objets quelques secondes à l’air avant de les recouvrir de sciure, on obtient l’effet craquelure typique du Raku.

IMG_4720 IMG_4951

IMG_4813

 

Les pièces épaisses supportent une attente plus longues que les pièces fines.

IMG_4974

A l’aide de la pince à Raku, on plonge les pièces encore brûlantes dans une bassine d’eau froide. Pour les objets qui ont juste une petite ouverture, il est préférable de les arroser pour éviter leur éclatement. Le refroidissement rapide des pièces fixe le jeu de couleurs des vernis. Avec des éponges abrasives ou de la laine de fer, on frotte fermement les objets pour ôter les traces de suie. Aussitôt que les flammes du four sont éteintes et qu’il ne reste plus que des braises, avec les gants ( la température est encore d’environ 300 à 400 degrés) on peut replacer de nouveaux objets dans le four. Cette température suffit à les sécher et on ne remet donc pas tout de suite du bois dans le foyer (risque d’éclatement ). Après 5 minutes, on recommence l’alimentation en bois. Après 20 minutes déjà la température est proche de 1000 degrés et on peut retirer les pièces.

Les pièces ci-dessous sont des “aides” pour caler les pièces dans le four et un système pour la cuisson de perles.

IMG_4963 IMG_4961

Les terres glaises appropriées pour le Raku comportent 30 à 40 % de chamotte, un grain de 1mm et une couleur de cuisson claire.

www.raku.ch
www.bodmer-ton.ch
www.keramikbedarf.ch
www.lehmhuus.ch

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s